Divers
Comment utiliser du ciment dentaire ?

Comment utiliser du ciment dentaire ?

Le ciment dentaire peut être assez efficace pour restaurer votre dent abimée. Que ce soit dans le but de recoller une couronne, d’obturer un trou ou une carie, vous serez certainement satisfait. Toutefois, son utilisation peut s’avérer un peu complexe si vous ne savez pas réellement comment procéder. Découvrez ici toutes les petites astuces qui vous permettront de maîtriser l’utilisation de ce matériau très utile.

Recoller une couronne dentaire, comment s’y prendre ?

Les situations pouvant provoquer le descellement d’une couronne peuvent être dues à l’affaiblissement de la colle dentaire. La consommation de chewing-gum, de nougat ou d’autres aliments à l’effet adhésif prononcé est également une cause probable. Les infections dentaires comme les caries font aussi partie des facteurs à pointer du doigt. Une couronne décollée ou qui bouge n’est pas très confortable à vivre, et il faut prendre un rendez-vous chez le dentiste. Cependant dans l’urgence, comme astuce santé, il vous est possible d’utiliser le ciment dentaire pour résoudre le problème.

Dans un premier temps, il faut nettoyer la surface de la couronne, pour la débarrasser de toute impureté. De l’eau suffira à l’opération et une fois cette étape passée, il suffit de déposer une fine couche du produit à l’intérieur de la couronne. La prise étant rapide, surtout en contact d’eau, il faut éviter de manipuler le ciment pour les dents avec des doigts humides. Pour un bridge dentaire, l’opération consistera à étaler le ciment dans chaque couronne, puis de les remettre à leur place.

Il est important de veiller à refixer soigneusement la couronne, de façon à ce qu’elle ne soit pas décalée surtout quand il s’agit d’une colle définitive.

ciment dentaire

Les différents types de ciments dentaires

Il existe plusieurs types de ciment dentaire. Temporaire ou définitif, son usage s’adapte au cas de chaque patient. On compte entre autres :

Le ciment à l’oxyde de zinc eugénol : c’est de la poudre d’oxyde de zinc et eugénol. On en retrouve de deux sortes, un pour le scellement temporaire, et le second pour le scellement permanent.

Le ciment dentaire au phosphate avec une composition en acide phosphorique, en phosphate d’aluminium et en eau sous sa forme liquide. Vous en découvrirez aussi en poudre avec une formulation en oxyde de zinc, de magnésium et de silice. En grain fin ou moyen, c’est un ciment pour bridge très efficace. On peut aussi l’envisager pour le scellement permanent de couronne, de ponts, d’inlays et d’onlays. En grain moyen, il est employé comme un isolant pour obturer une cavité assez basse.

Le ciment en verre ionomère composé d’acide itaconique, tartrique, d’acide maléique et d’eau. En poudre, il est constitué d’oxyde de zinc, d’oxyde d’aluminium et de calcium. Trois sortes de base ionomère peuvent être utilisés, une pour cimenter les restaurations métalliques et attaches orthodontiques. Le deuxième sert à la réhabilitation des zones corrodées près de la gencive. L’utilisation du dernier est réservée au renforcement de la structure de la dentine.

Comme ciment pour bridge, on en retrouve un, avec une composition en acide polyacrylique, itaconique en acide maléique, en eau et en acide tartrique. Pour la variante en poudre, on découvre une constitution à 100 % de zinc. Elle peut être utilisée pour sceller définitivement une couronne en acier inoxydable, ou une bague d’orthodontie. Il est aussi possible de l’employer comme base afin d’éviter d’éventuelles irritations.

Le ciment dentaire à base de résine composite : ici, il faut reconnaitre que cette résine est plurivalente lorsque vous l’utilisez. Son emploi est donc recommandé pour le scellement des inlays en céramique, des bandes, des moulages et bien sûr des brackets orthodontiques et des facettes en céramique. Son efficacité est reconnue pour un scellage définitif.

 

 

Related Posts

Comments are closed.