cbd

Vente de CBD : que dit la loi française ?

Le CBD, également connu sous le nom de cannabidiol, rencontre de plus en plus de succès ces dernières années. Ils sont de plus en plus nombreux à recourir à ce type de substance pour venir à bout de certaines maladies. À ce qu’il paraît, le CBD est un anxiolytique particulièrement efficace. Il agit efficacement dans la régulation de l’angoisse, de l’anxiété, du stress… Aussi, c’est une alternative naturelle efficace dans le traitement de l’épilepsie et certains types de cancers. Mais aussi efficace soit-il, beaucoup de personnes se posent encore des questions sur la législation du cannabidiol. D’autant que ce dernier est issu du plant de chanvre, dont on retire la résine du cannabis. Alors, que dit la loi française sur la vente de ce produit ?

CBD et THC : quelle est la différence ?

Avant d’entrer sur le vif du sujet, il est important de faire la différence entre le CBD (cannabidiol) et le THC (tétrahydrocannabinol). Ces deux substances font partie des 500 cannabinoïdes présents dans le chanvre. Et chacune a ses effets spécifiques.

Le THC est la substance psychotrope contenue dans le chanvre, ce qu’on appelle habituellement « cannabis ». Il est euphorisant et relativement addictif. Il provoque donc des effets psychoactifs et entraîne une modification de l’état de conscience en agissant directement sur le cerveau. Le CBD, quant à lui, n’est pas euphorisant. Contrairement au cannabis, ce premier n’est pas nocif et ne provoque aucune addiction. Les meilleures fleurs de CBD ont au contraire des effets thérapeutiques. Elles permettent d’atténuer certaines maladies chroniques, d’alléger les souffrances liées aux crises d’angoisse et de dépression et de réduire l’anxiété. C’est en raison de ces vertus que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé cette substance comme inoffensive. Il est tout de même bon de noter que le CBD peut provoquer des effets secondaires, mais ne présente aucune gravité particulière.

Le CBD : est-ce légal ou non ?

La réglementation est très stricte sur la commercialisation de toutes sortes de chanvre. Alors, autant faire attention ! Comme mentionné précédemment, le THC est considéré comme un produit stupéfiant. Il est donc illégal de commercialiser cette substance en France, tout comme dans de nombreux pays à l’étranger. Par contre, la vente de CBD est tout à fait légale, sous certaines conditions.

Tout d’abord, tout produit dit CBD en vente sur le marché français doit contenir un taux de THC inférieur à 0,2 %. Au-delà de ce pourcentage, le CBD est considéré comme un produit psychotrope, donc interdit de vente en France. Le CBD doit également être conditionné sous forme liquide pour être autorisé par la loi. C’est pour cela que les produits dits CBD proposés sur le marché sont souvent proposés sous forme d’huile ou d’e-liquide au CBD pour cigarette électronique. Aussi, seule l’utilisation des fibres et des graines de la fleur de CBD n’est autorisée en France.

Bon à savoir : Même si la teneur en THC des meilleures huiles de CBD est relativement faible, la légalité du CBD peut être controversée si le produit est utilisé de la mauvaise manière et/ou à des fins d’intoxication.