Infos pratiques
Quels traitements contre les envies irrépressibles d’uriner ?

Quels traitements contre les envies irrépressibles d’uriner ?

Les envies irrépressibles d’uriner se manifestent par un besoin urgent. Celles-ci présagent bien souvent une fuite urinaire. Ce type de phénomène peut très vite devenir embêtant. Quels sont donc les traitements envisageables face à ce problème ? Voici quelques idées.

Fonctionnement de la vessie

Pour mieux comprendre comment agissent les médicaments contre les envies irrépressibles d’uriner, il faut savoir comment fonctionne la vessie. Ce dernier dépend de récepteurs présents au niveau de la paroi vésicale. Lorsque le muscle vésical se contracte, l’urine est évacuée. À ce moment précis, une molécule spécifique se fixe sur les récepteurs précédemment cités.

Chez une personne non sujette à un problème particulier, la molécule en question est diffusée en cas d’envie d’uriner. Ce qui provoque une réaction « normale » de la vessie se caractérisant par une contraction suivie de la miction. En cas d’impériosité urinaire, la molécule déjà citée plus haut est diffusée sans que la patiente en soit consciente. De ce fait, des fuites urinaires incontrôlées et incontrôlables sont à déplorer.

Principal traitement contre les envies irrépressibles d’uriner : les anticholinergiques

Face aux envies irrépressibles d’uriner, le traitement le plus souvent prescrit est à base d’anticholinergiques. Ces derniers permettent un blocage des récepteurs au niveau de la vessie, ce qui réduit les contractions de celle-ci. Plus précisément, il y a fixation des anticholinergiques sur les récepteurs vésicaux, empêchant les contractions intempestives de la vessie. Résultat : il y a moins de fuites urinaires et s’il y en a, le volume est moindre. Ce type de médicament implique néanmoins quelques effets secondaires comme la constipation, des problèmes d’ordre gastro-intestinal, une bouche sèche ou encore des problèmes oculaires. Attention, il est nécessaire de demander l’avis d’un médecin pour connaître le traitement le mieux adapté à la situation. Dans tous les cas, la plupart des anticholinergiques font l’objet d’un remboursement par l’Assurance maladie.

Autres traitements envisageables

Il existe différents autres types de traitements envisageables pour lutter contre les envies irrépressibles d’uriner, sachant que seul un médecin saura préconiser la meilleure médication compte tenu du cas :

  • Les psychotropes, qui sont prescrits habituellement en cas de troubles psychiatriques, peuvent avoir des effets bénéfiques contre les envies impérieuses d’uriner ;
  • Les myorelaxants opèrent sur le muscle vésical qu’il détend. À noter qu’ils opèrent comme les anticholinergiques, avec une efficacité moindre ;
  • Les antidépresseurs tricycliques peuvent être prescrits du fait de leurs vertus anticholinergiques, mais le sont seulement à de faibles dosages ;
  • Les anxiolytiques sont préconisés, pour leur part, du fait de leurs effets myorelaxants, ils permettent surtout aux personnes sujettes aux envies irrépressibles d’uriner de combattre le stress ;
  • Quant aux antidiurétiques, ceux-ci atténuent les mictions en diminuant la sécrétion urinaire. Ils sont très peu utilisés du fait de leurs effets indésirables.

Enfin, il faut souligner le cas d’impériosité urinaire chez la femme ménopausée. Un traitement hormonal substitutif peut alors être préconisé, réduisant les effets négatifs de la ménopause.

Related Posts

Comments are closed.