Chirurgie esthétique
Tout savoir sur l’augmentation mammaire

Tout savoir sur l’augmentation mammaire

Vos seins sont trop petits à votre goût et vous souhaitez et vous souhaitez les agrandir grâce à la chirurgie esthétique ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’augmentation mammaire en Tunisie, type d’implant, volume, cicatrice et convalescence.

Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire en Tunisie est une intervention chirurgicale qui permet d’augmenter le volume des seins grâce à l’insertion de prothèses mammaires sous la glande mammaire. Elle est surtout destinée aux femmes dont les seins sont peu développés ou à celles qui ont perdu de volume suite à une grossesse ou à une perte de poids. Lorsque la perte de volume est limitée, une légère ptôse mammaire peut suffire pour redresser les seins. Par contre, si le relâchement est important, une plastie mammaire peut être nécessaire.

Avant de procéder à l’intervention chirurgicale, une première consultation est nécessaire. Il s’agit d’une prise de contact avec le chirurgien durant laquelle il interroge la patiente sur ses antécédents médicaux et chirurgicaux. Cela permet d’écarter toute la contre-indication telle qu’un trouble de la coagulation et cardiaque. C’est pendant cette première consultation que le chirurgien examine la silhouette et le buste de la patiente. Il pourra également examiner les seins de plus près pour détecter une éventuelle asymétrie. Il faut également tester l’épaisseur et la ténacité de la peau pour pouvoir choisir les implants les mieux adaptés. La patiente pourra de son côté expliquer les résultats qu’elle souhaite obtenir au chirurgien. C’est grâce à tous ces éléments que ce dernier pourra recommander les implants et la technique qui convient le mieux. Par ailleurs, le déroulement de l’intervention ainsi que les examens à faire et les précautions à prendre devront être expliqués à la patiente.

Les différents types d’implants mammaires

Il existe deux types de prothèses mammaires : les implants en solution saline et le silicone. Les implants mammaires remplis de gel de silicone sont aujourd’hui les plus utilisés grâce à leur apparence plus naturelle. Toutefois, l’incision qu’ils laissent peut être plus grande et les fuites sont plus difficiles à détecter. Abandonné progressivement au profit des implants en gel de silicone, les prothèses remplies de sérum physiologique sont plus fermes mais sont moins naturelles. Pour les placer, il faut les insérer vide dans le corps et être remplies sur place. Cette méthode laisse de petites incisions et présente aucun danger en cas de fuite.

Les patientes peuvent également choisir des implants ronds ou des implants anatomiques. Les implants mammaires ronds peuvent être en silicone ou remplis de sérum physiologique. Ces prothèses prennent naturellement la forme anatomique du sein et sont surtout adaptées aux femmes qui ont subi une perte de volume suite à une grossesse ou à une patiente dotée d’un sein bien formé mais d’un faible volume.

Déroulement de l’intervention

Une augmentation mammaire en Tunisie se déroule sous anesthésie générale et une consultation avec l’anesthésiste est nécessaire 48 heures avant l’intervention pour connaître les antécédents de la patiente ainsi que le type d’anesthésie idéal. L’hospitalisation peut durer deux jours selon l’intervention.

Après l’intervention, des antalgiques peuvent être prescrites pour soulager la douleur. En effet, la patiente peut avoir mal lors de certains mouvements si les implants ont été placés derrière le muscle pectoral. Il est donc nécessaire de prendre quelques semaines de congé pour réaliser une augmentation  en Tunisie, car les seins peuvent être gonflés pendant 15 à 20 jours. Le résultat définitif peut être aperçu dans les 3 à 6 mois précédents l’intervention.

Outre les implants, il existe également une méthode naturelle pour l’augmentation mammaire. Cela consiste à injecter de la graisse dans les seins de la patiente. Plus naturelle, cette technique est également très prisée actuellement, car elle permet à la fois d’affiner les zones un peu disgracieuses.

Related Posts

Comments are closed.