Infos pratiques
Tout ce qu’il faut savoir pour ouvrir un cabinet médical

Tout ce qu’il faut savoir pour ouvrir un cabinet médical

L’ouverture d’un cabinet médical est un projet important qui doit être préparé avec grande minutie. Outre les étapes indispensables pour la création d’une entreprise standard, les professionnels concernés doivent aussi respecter quelques réglementations propres à l’exercice de ce type de métier. En savoir plus.

Les étapes à suivre pour créer un cabinet médical

Pour ouvrir un cabinet médical, le premier impératif est l’étude de marché. À l’instar de toute autre entreprise, il est nécessaire de s’assurer que son projet est viable. Il faut se renseigner notamment sur le nombre de patients potentiels, le revenu moyen des ménages, le taux de chômage, les tendances démographiques de la région souhaitée, ainsi que le nombre de cabinets médicaux déjà existants. La deuxième étape est le choix de la structure juridique. De nombreux statuts sont envisageables. Chaque option a ses avantages et ses inconvénients. La décision doit considérer son projet, le nombre de médecins dans le cabinet et les perspectives de développement.

Il faudra ensuite trouver un local qui respecte parfaitement les règles d’implantation et de sécurité en application. Après, il faut penser aux différentes formalités à accomplir. De prime abord, il est obligatoire pour tous les médecins de s’inscrire à l’ordre des médecins et au centre de formalités des entreprises ou CFE. Il est aussi impératif d’enregistrer son activité libérale auprès de l’assurance maladie. Également, les professionnels de santé doivent souscrire une assurance RCP : responsabilité civile et professionnelle et s’affilier à la CARMF : caisse autonome de retraite des médecins de France. Puis, ils sont tenus de renseigner la CAF : caisse d’allocations familiales sur son lieu d’exercice. L’étape suivante est la déclaration du fichier de patientèle chez la CNIL : Commission nationale de l’informatique et des libertés. Enfin, il faut ouvrir une ligne téléphonique et un compte bancaire pour son cabinet.

Zoom sur les matériels et équipements nécessaires

Pour garantir la sécurité des patients, le local d’un cabinet médical doit comporter une pièce de consultation, des toilettes et une salle d’attente. En tout, l’espace doit avoir une surface de 17 m2 au minimum. De plus, la salle de consultation doit notamment s’équiper d’un lavabo pour que le médecin puisse se laver les mains après avoir accueilli un patient. Pour ce qui est de la salle d’attente, les minimums requis sont une table basse, quelques sièges confortables, des fauteuils adaptés aux enfants et un coin pour les enfants avec quelques jouets.

Les médecins doivent aussi acquérir tous les instruments indispensables à la profession d’une activité médicale. La salle d’examen doit disposer d’un bureau pour accueillir l’ordinateur et l’imprimante, un fauteuil et deux autres pour les patients, un meuble de rangement pour classer tous les papiers et les documents et un divan d’examen. Les professionnels ont aussi besoin d’un matériel médical, comme le thermomètre, le stéthoscope, l’otoscope, deux balances médicales (pour adulte et pour bébé), le tensiomètre, le débitmètre de pointe, la trousse d’urgence, la protection médicale, le cardiographe et le marteau à réflexes. Pour tout ça, il ne faut pas hésiter à contacter un grossiste de matériel médical var qui propose des prix imbattables avec la possibilité de commander en ligne.

Related Posts

Comments are closed.

Recherche