Divers
Surcharge pondérale : Pourquoi le Tai-chi est le sport qu’il vous faut ?

Surcharge pondérale : Pourquoi le Tai-chi est le sport qu’il vous faut ?

La surcharge pondérale est le signe patent d’un déséquilibre entre l’alimentation et l’effort physique au quotidien. Pour y remédier, il existe une multitude d’activités sportives que vous pouvez exercer sur une base régulière. D’aucuns vous conseilleront le Tai Chi, un art ancestral chinois aux gestes lents et très bénéfiques pour le corps. Mais, la question est de savoir si face à des sports plus actifs et énergiques, cette pratique fait le poids.

Le Tai Chi, la boxe du faîte suprême

Le but ultime du Tai Chi est de réussir à créer une harmonie parfaite entre le corps et l’esprit de l’Homme. On l’appelle aussi boxe de l’éternelle jeunesse ou celle qui conduit à l’immortalité. Dans son berceau natal, cet art est beaucoup plus considéré comme un art martial énergique fait d’esquives, de parades, de saisies, pratiqué à mains nues ou en y associant des armes telles que les épées, les lances, etc. Dans les pays occidentaux, les cours de Tai Chi comme le cours de tai chi à Lyon s’identifient beaucoup plus à un exercice de relaxation et de concentration qui permet à la personne qui le pratique de fusionner les besoins de son corps et de son esprit. Le Tai Chi se pratique en alliant contrôle de la respiration, méditation, gestes lents et précis. Cet ensemble permet de travailler la maîtrise de l’énergie vitale (le qi).

Les bienfaits du Tai Chi

Habituellement, les personnes en situation de surpoids éprouvent des difficultés à travailler au milieu d’autres gens. Elles sont très susceptibles. Certains sont constamment stressés, aggravant de ce fait leurs relations avec la nourriture en l’occurrence ou avec un jeu addictif qui nécessite très peu de mouvement. La conséquence est l’augmentation de votre charge pondérale qui rend votre vie plus pénible que jamais. En pratiquant le Tai Chi, la personne obèse améliore le fonctionnement de son corps, ce qui contribue énormément à diminuer de façon progressive son état de stress, d’anxiété ou de dépression. En effet, le corps et l’esprit fusionnés, grâce à une pratique hebdomadaire soutenue de la gymnastique du Tai Chi, permet à la personne obèse de contrôler son stress et ses émotions déclencheurs de surconsommation. Cela permet d’éviter les situations d’alimentation impulsive et boulimique qui rendent vaines toutes tentatives de baisse de poids.

Par ailleurs, le Tai Chi fait des merveilles pour ceux qui, du fait de leurs surpoids, éprouvent déjà des problèmes au niveau de leurs hanches et de leurs genoux. Les mouvements de base du Tai-Chi (le style Chen, le style Sun, le style Wu Chien, le style Wu Yu et le style Yang) sont légers, gracieux, parfaitement synchronisés avec zéro courbature musculaire. Au nombre d’une centaine, ils permettent de brûler au minimum 70 calories au cours d’une séance de 20 minutes maximum. Lorsque la pratique est quotidienne, votre obésité sera bientôt de l’histoire ancienne. Dans le cadre des cours organisés par les grands maîtres de Tai Chi, toutes les conditions sont généralement réunies pour que vous vous sentiez à votre aise. C’est pour cela que ce sport se pratique dans des cadres improbables (dôjo, parc, jardins, garages…). Les instructeurs ne s’en formalisent guère. Aucune tenue n’est exigée non plus. Les gains importants de celui qui le pratique sont l’amélioration de la circulation sanguine de son corps, le renforcement de son système immunitaire et la diminution de sa tension artérielle, le renforcement de ses muscles et de ses os. Tout ceci contibue pour beaucoup à la réduction de de la masse corporelle.

Related Posts

Comments are closed.

Recherche