Divers
Sophie Gromb, une femme d’expérience au profil unique

Sophie Gromb, une femme d’expérience au profil unique

Sophie Gromb est une femme appartenant au monde judiciaire et au monde médical depuis longtemps. Dans cet article, nous essaierons de retracer le parcours professionnel de cette femme riche en expérience.

Qui est Sophie Gromb ?

Sophie Gromb est une femme au profil unique. Elle est tout aussi bien connue dans le milieu médical que dans le milieu judiciaire Bordelais avec des diplômes dans ces deux domaines. Etant la chef de service de médecine légale du CHU de Bordeaux, elle est aussi spécialisée dans les suivies psychiatrique des victimes d’agressions, d’où son initiative à créer le CAUVA ou Centre d’Accueil d’Urgence des Victimes d’Agression. Son centre d’accueil a pour but de faciliter la prise en main des victimes d’agressions dans laquelle elles peuvent avoir un suivi médical et juridique deleur cas. C’est un centre unique en France. D’ailleurs, selon un article qui lui a été consacrée, le service de médecine légale au CHU de la Gironde est devenu le plus efficace de France.

La médecin légiste est une fière Girondaine qui n’est pas une figure méconnue de la région du Sud-Ouest. Elle possède un cursus plus qu’exemplaire. Elle cumule notamment des titres, comme professeur des universités, docteur en sciences et aussi docteur en droit. Pendant le temps qu’elle était professeure de droit, elle était aussi devenue attachée des hôpitaux à l’âge de 37 ans en 1997.

Sophie Gromb et les affaires juridiques

Elle est particulièrement connue dans l’affaire Bettemcourt, dans laquelle elle fait office d’experte psychiatre de l’héritière du géant français l’Oréal, Liliane Bettencourt. D’ailleurs, la carrière de Sophie Gromb dans la médecine légale est variée avec les cas d’affaires juridiques qu’elle doit s’occuper. En 2008, elle était en charge de trouver des experts dans l’affaire des patients qui ont été exposés à une surirradiation au CHU de Rangueil. Il lui arrive également de participer à des contres autopsies, comme le cas d’Hadja Benyoucef, femme retrouvée décédée dans son appartement en 1987.

Les publications de Sophie Gromb

L’année 1996 marque un grand bond dans la carrière de Sophie Gromb qui accroit sa réputation. En effet, elle apporte une caution médicale et juridique au mouvement des témoins de Jehovah concernant la transfusion sanguine. Ce mouvement religieux étant connu pour sa condamnation de l’usage de la transfusion. Elle participe donc à la création de l’ouvrage « Consentement éclairé et transfusion sanguine » avec la collaboration de l’avocat Alain Garay, qui est l’avocat des témoins de Jehovah.

Toutefois, la professionnelle semble contrefaire la démarche en raison de l’exploitation que ferait les témoins de Jehovah de cet ouvrage. Elle va donc coécrire un article avec le chirurgien Gérard Janvier concernant la « transfusion et témoin de Jéhovah ».  La spécialiste mettra en garde dans cet article de ne pas se laisser convaincre par les documents bibliographiques utilisés par les témoins de Jéhovah concernant les techniques de contrôle de l’anémie autres que la transfusion sanguine. Elle appuie notamment le fait que seule la transfusion des produits sanguins peut sauver des vies et que le refus de ces derniers mettra en péril leur vie.

Related Posts

Comments are closed.