Infos pratiques
S’entraîner à sauver des vies avec un mannequin de secourisme

S’entraîner à sauver des vies avec un mannequin de secourisme

En cas d’accident, les secours mettent en moyenne 14 minutes pour intervenir. Pendant ce laps de temps, la situation d’une victime peut grandement empirer. Ses chances de survie peuvent toutefois être améliorées si une personne témoin est capable de lui prodiguer les gestes de premiers secours. Et ces dernières années, la France semble rattraper son retard dans ce domaine ! En participant à une formation de secourisme comme la formation PSC1, vous apprendrez à sauver des vies en vous entraînant sur un mannequin de secourisme.

La méthode d’Heimlich

En 1974, le médecin américain Henry J. Heimlich a mis au point une manœuvre permettant de libérer des voies aériennes obstruées. Cette manœuvre porte d’ailleurs son nom : la méthode d’Heimlich. Celle-ci peut être pratiquée sur des adultes et des enfants de plus d’un an, mais pas sur des nourrissons, des femmes enceintes ou des personnes obèses. Dans ces cas-là, on aura alors recours aux compressions thoraciques.

Pour pouvoir pratiquer cette manœuvre, la personne doit toujours être consciente. On réserve cette méthode pour les cas d’obstruction grave.

La manœuvre de Heimlich (compressions abdominales) se réalise de la manière suivante :

  • Placez-vous derrière la victime en vous plaquant contre son dos ;
  • Passez vos bras en-dessous de ceux de la victime et penchez-la en avant ;
  • Placez votre main (poing fermé) juste en-dessous du sternum et des côtes de la victime ;
  • Recouvrez votre poing avec votre deuxième main ;
  • Effectuez une franche compression en orientant votre geste vers le haut et vers l’arrière.

Après la compression, vérifiez si le corps étranger a été expulsé ou si la respiration reprend : si ce n’est pas le cas, répétez l’opération jusqu’à 5 fois.

Le massage cardiaque

Un autre exercice auquel vous pourrez être formé lors d’une formation de secourisme est celui du massage cardiaque, aussi appelé « compression thoracique ». Celui-ci peut être utile dans 2 situations :

  • Pour faire circuler le sang d’une victime dont le cœur ne bat plus ;
  • Pour déloger un corps étranger obstruant les voies respiratoires dans les cas où il est n’est pas possible de recourir à la manœuvre de Heimlich, ou si elle a échoué.

Pour vous entraîner aux compressions thoraciques, munissez-vous d’un mannequin de secourisme et suivez les recommandations de votre formateur. Celui-ci vous montrera dans un premier temps comment vous positionner avant de commencer un massage cardiaque : placez-vous à côté de la victime et positionnez vos mains, bras tendus, sur la partie inférieure du sternum.

En utilisant le talon de la main, effectuez 30 compressions sur un rythme régulier, sans vous interrompre. Le temps de compression doit être égal au temps de relâchement, et les compressions doivent avoir une amplitude de 5 à 6 cm. Entre chaque série de compressions, pratiquez 2 insufflations.

Le bouche-à-bouche

Un mannequin de secourisme pourra également vous permettre de vous entraîner à pratiquer le bouche-à-bouche, ou ventilation artificielle. Cet exercice peut être utilisé en complément du massage cardiaque dans ce qu’on appelle la réanimation cardio-pulmonaire (RCP).

Pour que le bouche-à-bouche soit efficace, le sauveteur doit respecter certains points :

  • La tête de la victime doit être basculée en arrière pour permettre le passage de l’air ;
  • La manœuvre doit être « étanche » pour s’assurer que l’air atteint les poumons de la victime.

Pour cela, vous devrez d’une part boucher le nez de la victime avec vos doigts et d’autre part bien couvrir sa bouche avec la vôtre. Soufflez pendant environ 2 secondes puis relevez-vous. En plus de prendre une grande inspiration, profitez-en pour surveiller l’état de la victime et vérifier si elle recommence à respirer toute seule.

Related Posts

Comments are closed.