Médecines
Qu’est ce que l’hypnose médicale ?

Qu’est ce que l’hypnose médicale ?

C’est Anton Mesmer, un médecin originaire de Vienne en Autriche qui découvre l’hypnose médicale grâce au magnétisme animal à la fin du XVIIIème siècle.

Les travaux d’Anton Mesmer

Anton Mesmer s’intéresse de près aux travaux du Père Maximilien Hell. Ce dernier est philosophe et mathématicien et fait des études météorologiques et géomagnétiques. Avec ses connaissances, ce père appose des aimants sur la peau pour soigner certains malades. C’est alors que le médecin pense qu’il peut avoir les mêmes résultats sur son corps car ce dernier pourrait capter l’énergie de l’espace et l’accumuler. Une fois cette énergie stockée dans son corps, Anton Mesmer pense qu’en se positionnant dans la direction d’un patient, il peut lui restituer cette énergie pour le guérir. Il fait donc un essaie sur une personne du nom de Mademoiselle Paradis. Cette dernière âgée de seulement 18 ans vient le consulter car elle souffre de convulsions lui faisant sortir les yeux des orbites. Grâce à la technique du magnétisme qu’emploie alors le médecin, cette patiente va très rapidement mieux.

La rançon de la gloire

Bien que beaucoup de personnes averties viennent chez lui pour se faire soigner, la famille de la patiente accuse Mesmer de charlatanisme car elle a perdu ainsi la rente versée à la malade par l’Impératrice. Le médecin est alors exclus d’Autriche, s’installe à Paris et invente son baquet en bois ou des bouteilles d’eau sont reliées à du fer. Les tiges en métal sont mises sur les endroits malades des corps des patients qui s’attachent ensembles pour faire circuler le fameux flux que le médecin se plait à décrire comme le fluide animal. De nombreuses guérisons et améliorations de la santé sont constatées.

Des commissions demandées par Louis XVI

Comme le succès du docteur Mesmer est fulgurant et que ce dernier veut que sa science soit reconnue par les académies de sciences et de médecine, il souhaite faire apprécier son travail en très haut lieu. Le roi Louis XVI nomme en 1784 deux commissions composées de Benjamin Franklin, Jussieu, Lavoisier et Guillotin pour étudier ce fameux flux animal dont on parle tant. Ces grands savants rendent leurs verdicts en concluant que le fluide animal ne vient que de l’imagination des patients. Le Docteur Mesmer s’exile alors au bord du lac de Constance. Les autorités du moment interdisent l’usage de ce magnétisme par les médecins. Bailly fait même remettre au Roi un rapport indiquant que la pratique du fluide animal peut nuire aux bonnes mœurs. Dans le même temps, Le marquis de Puysegur, élève de Mesmer magnétise des patients et obtient de très bons résultats.

Le début de l’hypnose

Au début du XIXème siècle, l’Abbé Faria ne croit pas à ce fluide animal mais pense que les résultats viennent de la concentration sur le sommeil. Il commence alors à réaliser les premiers essais hypnotiques en utilisant le placebo. Cette technique est reprise par un chirurgien anglais hypnothérapeute du nom de James Raid en 1843. Récamier et Dupotet utilisent aussi cette technique et c’est ainsi que naît l’hypnose qui est utilisée de nos jours. Cette dernière est analgésique grâce à la suggestion qu’elle induit sur les sujets qui la pratiquent.

Related Posts

Comments are closed.