Divers
Quel budget prévoir pour les prothèses dentaires ?

Quel budget prévoir pour les prothèses dentaires ?

La mise en place de ces dispositifs permet de protéger les dents et corriger certaines malformations. Cela s’impose aussi souvent pour le rendre le sourire beaucoup plus éclatant. Combien coûte la pose de ces appareils ? Comment la Sécurité sociale et les mutuelles remboursent-elles ces dépenses ?

Des devis personnalisés

Les patients peuvent solliciter les chirurgiens-dentistes pour la dévitalisation ou l’extraction d’une dent, un détartrage ou un blanchiment, la pose d’un implant ou d’une couronne, etc. Les tarifs proposés varient selon différents critères.

  • Le type de prothèse : les gens doivent prévoir entre 300 et 1500 € pour une couronne. Le coût d’un inlay-core se situe entre 20 et 300 €. Les appareils dentaires restent disponibles entre 380 à 2400 €. Les patients doivent débourser 900 à 5000 € pour un bridge.
  • Le prix de la pose d’une prothèse dépend également de la zone géographique et de la réputation du chirurgien-dentiste sollicité. Ces professionnels facturent librement leurs prestations.
  • Le budget varie aussi en fonction de l’état des dents et de la nature des soins proposés.

La meilleure astuce pour moins dépenser consiste à comparer plusieurs devis. Toutefois, les patients doivent se rendre prioritairement dans les cabinets bien équipés qui garantissent une prise en charge de qualité.

Des remboursements d’Assurance Maladie en progression

La Sécurité sociale prend en charge la pose d’une prothèse dentaire à hauteur de 70 % du tarif conventionné. Bien évidemment, les patients doivent solliciter les services d’un praticien conventionné pour bénéficier d’un remboursement. Depuis 2019, la sécurité sociale a prévu 3 niveaux de prise en charge des dispositifs bucco-dentaires.

  • Les prothèses remboursées à 100 % : la base de remboursement d’une dizaine d’actes a évolué avec la mise en œuvre de la nouvelle réforme. Désormais, les patients peuvent donc bénéficier d’un remboursement à 100 % d’une prothèse dentaire Vincennes s’ils souscrivent à une mutuelle.
  • Les appareils dentaires avec un « reste à charge maîtrisé » : les autorités ont également plafonné le tarif d’autres prestations. Les chirurgiens-dentistes ont d’ailleurs commencé à respecter un prix limite de vente (PLV) pour certains actes prothétiques. Les patients peuvent donc poser ces prothèses en France sans trop dépenser.
  • Les chirurgiens-dentistes continuent de fixer librement leurs tarifs pour la troisième catégorie d’appareils bucco-dentaires. Le remboursement dépend du prix conventionné indiqué.

Les patients peuvent consulter le site officiel de l’Assurance Maladie pour découvrir la liste des actes et les prises en charge prévues.

Des remboursements de mutuelle très intéressants

La souscription d’une complémentaire santé s’impose pour réduire considérablement le reste à charge. Les patients doivent bien analyser les contrats. Trois formules existent sur le marché.

  • Les remboursements en pourcentage : les mutuelles les proposent souvent pour les actes pris en charge par la sécurité sociale. Elles supportent donc le ticket modérateur et les dépassements d’honoraires facturés par le chirurgien-dentiste sollicité. Les taux peuvent atteindre 600 % dans certaines offres.
  • Les remboursements en euros : ces offres concernent généralement les prothèses dentaires non prises en charge par la Sécurité sociale.
  • Les remboursements en pourcentage et en euros : quelques rares établissements proposent une synthèse entre les deux premières formules.

Related Posts

Comments are closed.

Recherche