Médecines
Mycose vaginale : comment soigner cette infection génitale ?

Mycose vaginale : comment soigner cette infection génitale ?

La Mycose vaginale est une infection courante chez la grande majorité des femmes. Elle est souvent douloureuse et gênante. Elle est souvent due à des champignons et peut être récidive. Malgré tout, il est possible de l’éviter et de le traiter plus efficacement. Pour mieux vous guider sur le sujet, nous aimerions vous apporter quelques informations la concernant et quelques solutions pour y remédier.

Les causes et les signes de la mycose vaginale

Dans la majorité des cas, la mycose vaginale est causée par un champignon appelé « candida albicans ». Ce dernier est tout naturellement présent dans la flore vaginale. Cependant, quand sa quantité devient importante, on parlera de mycose. Il se peut qu’ils proviennent du tube digestif où ils se sont développés après une diarrhée, un traitement antibiotique pour ensuite contaminer le vagin. Il se peut aussi qu’ils soient dus à une muqueuse vaginale fragilisée. En cas de mycose, plusieurs signes peuvent apparaître, à savoir des démangeaisons, des pertes blanches épaisses qui peuvent être malodorantes, des sensations de brûlure du côté de la vulve, des brûlures en urinant. Dans tous les cas, après ces symptômes, il se peut qu’il s’agisse d’une mycose ou infection urinaire. Malgré tout, il est obligatoire de s’alarmer et de prendre des précautions.

L’hygiène, un point important à tenir en compte pour cette infection

Il est évident que l’hygiène de la partie génitale est indispensable pour les femmes. Cependant, cette action doit être bien faite et d’une manière la plus délicate possible. Souvent, on commet des erreurs au quotidien. On ne le pense pas, mais cela peut réellement causer des soucis sanitaires comme la mycose. Quelques gestes seront donc à éviter pour prévenir ce type d’infection : l’usage de produits agressifs qui peut détruire les lactobacilles, les toilettes trop fréquentes, l’usage de produits comme le gel douche à l’intérieur du vagin, s’essuyer de l’arrière vers l’avant… Le mieux c’est de se laver tous les jours avec un produit sans savon et sans antiseptique afin de respecter l’équilibre de la flore.

Quelques solutions à adopter pour traiter la mycose vaginale

Après l’apparition de l’un des symptômes cités précédemment, il est possible de prendre des antibiotiques ou encore d’utiliser des ovules antifongiques. Bien les signes auraient disparu au cours du traitement, mieux vaut tout finir. Dans tous les cas, mieux vaut toujours demander l’avis d’un médecin. Le site annonceur Livi.fr est d’ailleurs accessible pour une téléconsultation médicale afin de connaître les étapes pour traiter ce type d’infection. Si après ces interventions, la mycose récidive, mieux vaut consulter un gynécologue pour confirmer un diagnostic par un prélèvement, par exemple. Ce spécialiste saura guider le patient concernant les traitements adaptés contre la mycose. Enfin, il est important de savoir que la mycose causée par Candida albicans ne sont pas des maladies sexuellement transmissibles, donc peu contagieuses pour son partenaire. Malgré tout, si le partenaire, un homme, ressent des démangeaisons, il est préférable pour lui de consulter également un médecin pour un traitement assuré et éviter ainsi les complications.

 

Related Posts

Comments are closed.