Divers
La microencapsulation dans l’industrie agro-alimentaire

La microencapsulation dans l’industrie agro-alimentaire

La microencapsulation est utilisée dans différents secteurs très variés. Les principaux domaines d’application sont : la médecine, l’agriculture, la médecine, la cosmétique, la chimie, la signalisation, la détergence et l’industrie agro-alimentaire. Nous allons dans cet article nous intéresser tout particulièrement à ce dernier domaine.

Qu’est-ce que la microencapsulation ?

La microencapsulation est une technique qui consiste à enfermer des liquides ou des solides (des microparticules) dans une membrane. Cette isolation permet de les protéger de leur environnement (oxygène, chaleur, lumière…) ou de les libérer de manière contrôlée dans un autre environnement.
Cette technique permet d’obtenir des microparticules sous forme de poudre ou de dispersion dans l’eau. La manipulation des substances est alors grandement facilitée.
Il est possible de traiter différents types de produits tels que les acides aminés, les acides gras, les arômes, les colorants, les enzymes, les huiles alimentaires et marines, les extraits végétaux, les minéraux et autres vitamines.

Application dans l’industrie agro-alimentaire

Les objectifs de la microencapsulation d’ingrédients destinés à l’industrie agro-alimentaire sont multiples et variés. Cette technique d’emprisonnement des particules peut par exemple être utilisée pour masquer un goût / une odeur ou le rendre plus puissant.
La microencapsulation peut également servir à stabiliser des composants fragiles tels que les arômes, fréquemment utilisés comme additifs dans l’agro-alimentaire. Ceux-ci s’évaporent facilement et ont la particularité d’être très sensibles à la lumière, ce qui les rend aisément oxydables. Leur stockage ainsi que leur manipulation est par conséquent très difficile. Afin de les stabiliser et d’éviter leur détérioration dans le temps, des sociétés spécialisées comme Inodry isolent les arômes dans une membrane, sorte d’enveloppe qui les protège. Il s’agit de la phase d’encapsulation. Cette méthode permet la conservation des arômes et une nouvelle fonctionnalité : leur libération contrôlée ou prolongée dans un environnement défini. Pour mieux comprendre le principe de la microencapsulation d’arômes, prenons comme exemple le thé aromatisé. Lorsque vous plongez votre sachet de thé aromatisé dans l’eau chaude, les molécules aromatiques sont libérées, l’eau étant l’environnement prédéfini à la libération des arômes.
Autre exemple de l’utilisation de cette technique dans l’industrie agro-alimentaire : les produits alimentaires qui ont une longue durée de commercialisation comme les produits surgelés qui comportent très souvent des éléments microencapsulés. Le sel contenu dans les plats préparés ou les pizzas est la plupart du temps encapsulé dans un enrobage gras. Cela lui permet de reprendre toutes ses qualités gustatives lors de la cuisson du produit.

Related Posts

Comments are closed.