Infos pratiques
Les micro-organismes : définition, différentes sortes…

Les micro-organismes : définition, différentes sortes…

Invisibles à l’œil nu, pluricellulaires ou unicellulaires, les micro-organismes font partie des êtres vivants microscopiques à étudier en biologie. De nature animale ou végétale, cet organisme dispose toujours d’un système biologique à voir uniquement à l’aide d’un microscope. Quelles sont alors les différentes sortes de micro-organismes ?

Comment définir un micro-organisme

Du point de vue étymologique, les micro-organismes se définissent comme étant de petits organismes ne pouvant être observés qu’avec un microscope. Le terme micro-organisme regroupe ainsi une pluralité d’organisme ayant une structure procaryote comme les bactéries, les virus (qui peuvent transmettre des maladies infectieuses) et l’eucaryote tel que les champignons, les algues ou les protozoaires. En général, la cellule procaryote ne possède pas de noyau et peu d’organite en tant qu’organisation rudimentaire. Il s’agit plutôt d’une cellule haploïde à n chromosomes.

Indispensables à la vie des êtres humains, les virus, les microbes et les bactéries servent pour réaliser divers cycles. Avec une taille microscopique, les micro-organismes se présentent partout, comme dans le sol, l’eau, le corps d’un organisme ou encore à l’intérieur d’un système digestif. Capables de s’adapter à n’importe quel environnement, les micro-organismes se rencontrent dans la biosphère, les zones élevées de l’atmosphère ou en profondeur dans les roches de la croûte terrestre.

Les différents types de micro-organismes

Nombreux sont ceux qui ne le savent pas, mais nous rencontrons constamment des micro-organismes au quotidien. En principe, on peut classer cet organisme en trois sortes, les bactéries, les virus et les champignons.

Les bactéries

Faisant partie des procaryotes, les bactéries sont présentes un peu partout dans le monde de la biologie. Même si les bactéries font déjà partie des différents types de micro-organismes, il existe encore des méchantes, des gentilles et celles qui sont inoffensives. Parmi les bactéries méchantes et inutiles à l’organisme, on peut observer celles qui provoquent une angine, la gastro, les MST ou les maladies graves comme la peste ou la tuberculose. Ce type de bactérie s’attaque au corps humain parce qu’il est favorable à son développement.

À l’inverse des bactéries inutiles, on distingue les gentilles bactéries qui sont majoritaires sur terre. Les gentilles bactéries aident l’organisme à se développer comme celles qui sont présentes dans les intestins et servant à mieux digérer les aliments. Pour les femmes, les gentilles bactéries ont pour rôle de protéger le vagin ou encore renforcer le système immunitaire. Enfin, on rencontre des bactéries inoffensives qui viennent se poser sur la peau, sans provoquer une infection ni une démangeaison. De plus, elles s’enlèvent facilement en prenant une bonne douche.

Les virus

Les virus font partie de la grande catégorie de micro-organisme qui dispose des caractéristiques assez particulières. En effet, les virus n’ont pas la force de survivre seuls, car ils ont constamment besoin d’une hôte. Parfois, ce sont les champignons, les bactéries et le corps humain qui abritent les virus et les aident à survivre au quotidien.

Tout comme les bactéries, ce type de micro-organisme possède deux côtés, l’un gentil et l’autre méchant. Les plus gentils sont ceux qui dorment dans l’ADN et les méchants contaminent l’organisme comme le VIH ou l’EBOLA. Il faut préciser que les virus s’attaquent aux êtres humains et aux plantes. Pour les plantes, il y a les viroïdes qui infectent les cocotiers.

Les champignons

Les champignons sous forme de micro-organisme sont différents de ceux qu’on mange et qu’on découvre dans les livres de conte de fées. Appartenant à la famille des eucaryotes, ce micro-organisme ne peut être visible à l’œil nu. Existant en deux catégories, on doit se pencher sur les champignons responsables des mycoses et qui libèrent des toxines.

Le champignon microscopique le plus célèbre reste la levure. Indispensable pour faire augmenter le volume des gâteaux et des yaourts, la levure ne possède qu’une seule cellule. Les champignons aident également à la fermentation du raisin afin de le transformer en vin.

Related Posts

Comments are closed.