Infos pratiques
Infection urinaire : un mal qui peut être évité !

Infection urinaire : un mal qui peut être évité !

Une infection des voies urinaires (IVU) est une infection de n’importe quelle partie de votre système urinaire : vos reins, vos uretères, votre vessie et votre urètre. La plupart des infections touchent les voies urinaires inférieures, c’est-à-dire la vessie et l’urètre.

Les femmes courent un plus grand risque de développer une infection urinaire que les hommes. Une infection limitée à la vessie peut être douloureuse et ennuyeuse. Cependant, de graves conséquences peuvent survenir si une infection urinaire se propage à vos reins.

Les médecins traitent généralement les infections des voies urinaires avec des antibiotiques. Mais vous pouvez prendre d’autres mesures pour réduire vos chances de contracter une IVU.

Quels sont les symptômes d’une infection urinaire ?

Les infections urinaires ne causent pas toujours des signes et des symptômes, mais lorsqu’elles surviennent, elles peuvent inclure :

  • Une envie forte et persistante d’uriner
  • Une sensation de brûlure en urinant
  • Uriner fréquemment et en petites quantités
  • Urine qui semble trouble
  • Urine qui apparaît rouge, rose vif ou de couleur cola. C’est généralement un signe de sang dans l’urine
  • Urine à forte odeur
  • Douleur pelvienne, chez la femme, surtout au centre du bassin et autour de l’os pubien.

Notez que les IVU peuvent être négligées ou confondues avec d’autres affections chez les personnes âgées.

Quels sont les types d’infection des voies urinaires ?

Chaque type d’infection urinaire peut entraîner des signes et des symptômes plus spécifiques, selon la partie des voies urinaires qui est infectée.

Si ce sont les reins (pyélonéphrite aiguë), les signes et symptômes sont une douleur dans le haut du dos et sur les côtés (douleurs de flanc), une fièvre élevée, des secousses et des frissons, des nausées et des vomissements.

Si c’est la vessie (cystite) qui est atteinte, les symptômes sont une pression pelvienne, un inconfort au bas de l’abdomen, une miction fréquente et douloureuse, du sang dans l’urine.

Et si c’est l’urètre qui est affecté (urétrite), alors les symptômes sont une sensation de brûlure en urinant et une décharge.

Quelle prévention pour les infections urinaires ?

Vous pouvez prendre ces mesures pour réduire votre risque d’infections urinaires :

  • Buvez beaucoup de liquides, surtout de l’eau. L’eau potable aide à diluer votre urine et vous permet d’uriner plus souvent. Ce qui permet de chasser les bactéries de vos voies urinaires avant qu’une infection ne se déclare.
  • Buvez du jus de canneberge. Bien que les études ne permettent pas de conclure que le jus de canneberge prévient les infections urinaires, il n’est probablement pas nocif.
  • Essuyez-vous régulièrement de l’avant vers l’arrière. Le faire après avoir uriné et après une selle aide à empêcher les bactéries dans la région anale de se propager dans le vagin et l’urètre. Sinon, utilisez une pisse debout gogirl. Vos sous-vêtements ne seront pas ainsi tâchés d’urine. Et vous pourrez avoir une meilleure hygiène et d’autres avantages aussi : https://www.today-reviews.com/2018/09/15/go-girl-quand-les-filles-peuvent-pisser-comme-les-garcons/
  • Videz votre vessie peu de temps après le rapport sexuel. De plus, buvez un grand verre d’eau pour aider à rincer les bactéries.
  • Évitez les produits féminins potentiellement irritants. L’utilisation de sprays déodorants ou d’autres produits féminins, tels que les douches et les poudres, dans la région génitale peut irriter l’urètre.
  • Changez votre méthode contraceptive. Les diaphragmes, ou les condoms non lubrifiés ou traités au spermicide, peuvent tous contribuer à la croissance bactérienne.

Related Posts

Comments are closed.