Infos pratiques
Comment se protéger des ondes électromagnétiques ?

Comment se protéger des ondes électromagnétiques ?

Téléphones portables, Wifi, objets connectés… nous vivons aujourd’hui entourés d’ondes
électromagnétiques qui traversent à longueur de journée notre organisme et qui s’attaquent à notre
équilibre énergétique. Leur dangerosité est encore très controversée. Il existe toutefois de
nombreuses solutions pour s’en protéger, selon le degré d’exposition des différents usagers.

Les dangers d’une exposition aux ondes

Peu d’études sur le sujet confirment avec certitude le lien entre les émissions électromagnétiques et
les symptômes. Il est pourtant aujourd’hui reconnu qu’une trop forte exposition aux ondes peut
entraîner chez certaines personnes des troubles du sommeil et de la concentration, des maux de
tête, voire favoriser l’apparition de cancers.
Il convient de différencier les différents types d’ondes : les rayons X (utilisés en radiologie) peuvent
abîmer les tissus en cas d’exposition trop longues. Les rayons ultraviolets des cabines de bronzage
peuvent quant à eux altérer l’ADN des cellules et provoquer des cancers de la peau. Ces émissions
sont toutefois très contrôlées.
Celles des objets du quotidien sont plus inoffensives, car d’une fréquence beaucoup plus faible.
Lignes électriques, radios, téléphones portables, fours micro-ondes… émettent ainsi des ondes dont
la faible énergie est insuffisante pour abîmer les tissus. Des normes très strictes encadrent d’ailleurs
les émissions d’ondes pour ces objets, afin de garantir la sécurité des utilisateurs.
Malgré ces précautions, et bien que les études sur le sujet ne montrent aucun effet sur l’organisme à
court ou moyen terme, de nombreuses personnes se plaignent de maux de tête, troubles du sommeil
et de la concentration, entre autres symptômes, en cas de contact prolongés avec des ondes
électromagnétiques. L’électrosensibilité est d’ailleurs sujette à controverse : l’OMS, si elle ne nie pas
les symptômes ressentis, ne la considère « pas comme un diagnostic médical ».
Les ondes pourraient également favoriser l’apparition de certains cancers même si, encore une fois,
aucune recherche ne confirme avec certitude le lien entre l’apparition d’une tumeur et l’exposition
aux ondes.
On a également évoqué des effets sur la fertilité.
Les dangers des ondes ne sont donc, à l’heure actuelle, pas avérés scientifiquement. Mais l’absence
totale de risques n’est pas confirmée non plus.
Dans l’attente d’études plus approfondies sur le sujet, se protéger des ondes constitue une
précaution, voire un moyen de soulager certains symptômes potentiellement liés aux émissions
électromagnétiques.

Des dispositifs de protection simples et efficaces

S’il est compliqué de s’isoler complètement des ondes, qui font aujourd’hui partie de notre
quotidien, il est en revanche tout à fait possible de réduire l’exposition grâce à des dispositifs
accessibles, peu encombrants, faciles à intégrer à nos habitudes. Ceux-ci fonctionnent comme des « boucliers », des « filtres » ou des « transformateurs d’informations » qui neutralisent les ondes électromagnétiques nocives. Ils existent sous de nombreuses formes :
Pour la maison ou le bureau : certains matériaux ont la propriété de transformer l’information
nocive reçue par nos cellules. A l’image de la pierre de Shungite qui va permettre à notre corps tout
entier de se réaligner en stimulant l’ancrage et en réalignant notre axe énergétique déstabilisé par
les ondes. Installer des objets fabriqués dans ces matériaux dans les lieux de vie permet de mieux
vivre avec les ondes. Les pyramides de sécurisation des ondes vont détourner les ondes nocives et
sécuriser l’habitation de plusieurs types d’ondes, en provenance des téléphones, télévisions, box,
réseaux Wifi, micro-ondes, compteurs communiquants… Décoratifs, ils s’intègrent facilement aux
intérieurs.

Pour les appareils mobiles type téléphones, tablettes, babyphones, accessoires de jeux vidéos… :

les patchs anti-ondes se collent simplement sur l’appareil. Ils transforment les ondes néfastes en des
ondes compatibles avec le vivant, permettant ainsi de limiter les effets des rayonnements
électromagnétiques dans l’habitat.
Pour la voiture : entre le GPS, les nombreux systèmes électroniques des véhicules actuels et nos
propres téléphones et tablettes, nous ne sommes pas à l’abri des ondes pendant nos déplacements.
La clé USB Aulterra neutralise les champs électromagnétiques de ces composants et ainsi permet aux
conducteurs de se sentir beaucoup mieux lors de leurs trajets routiers.
A porter sur soi : les pendentifs anti-ondes permettent de se protéger à tout moment, où que l’on soit. Certains modèles utilisent le taux vibratoire de la personne qui les portent pour créer une
« bulle » de protection autour des cellules.
Avant d’investir dans de tels dispositifs, il est utile de vérifier le degré de pollution électromagnétique
de nos environnements de vie (la maison, le bureau…). Cela peut se faire simplement avec un
détecteur de champs électriques sonores, qui permet d’identifier les zones les plus exposées. On
connaîtra ainsi les espaces à sécuriser en priorité.

Related Posts

Comments are closed.

Recherche