Infos pratiques
Comment obtenir une indemnisation en cas d’erreur médicale ?

Comment obtenir une indemnisation en cas d’erreur médicale ?

Être sujet à une erreur médicale ne doit pas être pris à la légère. Selon le cas, des voies de recours sont envisageables afin d’obtenir réparation si besoin. Dans les différentes démarches, la victime doit alors se faire accompagner par un avocat pour assurer sa défense.

Quelle est la première étape ?

Lorsqu’on est victime d’une erreur médicale, il est possible de la détecter au moment même où cela se produise. Il peut s’agir d’une faute suite à une intervention chirurgicale ou à un traitement erroné. Parfois, on ne le détecte que bien de temps après. Dans ce cas, la première chose à faire est d’aller consulter le médecin concerné. Après consultation, s’il reconnaît l’erreur, il existe plusieurs hypothèses possibles. Dans l’éventualité où la faute est facilement réversible, il rectifie dans l’immédiat son erreur. Il arrive aussi que les conséquences soient irréversibles ou impactent la qualité de vie, voire même la santé du patient. En effet, il y a des situations dans lesquelles les victimes sont obligées d’arrêter temporairement leurs activités professionnelles. Pour d’autres, un déficit fonctionnel temporaire se développe.

Face à ces circonstances, la victime de la faute médicale a au moins droit à une indemnisation. Parfois, le médecin avance une proposition de dédommagement. C’est au patient de déterminer si la somme lui convient ou pas. Il arrive aussi que le responsable refuse d’admettre son erreur. Pour diverses raisons, ce cas est d’ailleurs très récurrent. Par conséquent, il y a forcément litiges entre les deux parties. La victime saisit, soit la Commission Régionale de Conciliation et d’Indemnisation (CRCI) soit le tribunal ou bien elle demande une expertise médicale.

Pourquoi confier la défense à un avocat spécialisé ?

Quand on est confronté à un litige concernant une erreur médicale, il faut une certaine maîtrise du sujet afin d’obtenir la meilleure indemnisation. Chaque situation est unique, mais selon le degré de la gravité de l’erreur, il peut y avoir des sanctions. Celles-ci s’appliquent sur le médecin ou sur l’établissement dans lequel il a exercé. Pour déterminer les meilleures démarches à suivre, il est préférable de consulter un cabinet d’avocat qui s’y connaît en la matière. En effet, il existe plusieurs spécialités dans le domaine juridique. Le droit médical et hospitalier est une parmi tant d’autres.

Se faire accompagner par un avocat spécialisé erreur médicale est un moyen sûr de mener à bien cette dure aventure. Il assiste la victime à tous les niveaux. Cela commence dès l’étape de l’expertise, et même au moment de la détermination de l’accident médical. Tout au long des procédures, il applique son savoir-faire. Il veille à ce que la victime et ses proches puissent obtenir l’indemnisation sur tous les préjudices. Par ailleurs, l’avocat est également en mesure de mettre son client en contact avec d’autres médecins pour une rééducation, une thérapie, une assistance ou autres solutions afin de l’aider davantage. En l’occurrence, le médecin proposé par l’avocat pourra aussi intégrer l’équipe en charge d’assurer la défense des victimes. Si l’on veut se défendre et obtenir l’indemnisation face aux dommages corporels, autant se faire entourer des experts dans ce milieu.

Related Posts

Comments are closed.

Recherche