Infos pratiques
Assurance Maladie et Mutuelle Santé

Assurance Maladie et Mutuelle Santé

La France a un très haut niveau de soins de santé et est souvent élu au sommet des meilleurs systèmes au monde. Le secteur de la santé en France est basé sur un système dual, comprenant l’assurance maladie publique, l’Assurance Maladie, et une «couverture complémentaire» d’assurance privée fournie par des sociétés privées et des mutuelles.

Veuillez noter que, en janvier 2016, le système Protection Maladie Universelle (PUMA) a remplacé l’ancienne couverture CMU (Couverture Maladie Universelle).

Comment bénéficier de l’assurance maladie ?

Pour les personnes qui travaillent ou gèrent une entreprise en France, l’inscription aux soins de santé est assez simple. En ce qui concerne les retraités, il peut y avoir un peu plus de paperasserie et de documents requis, car il est nécessaire de prouver que le résident reçoit une pension d’un autre pays.

La première étape est de s’inscrire auprès de l’Assurance Maladie et d’obtenir la Carte Vitale. Prenez rendez-vous pour vous rendre au bureau local de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) pour soumettre les documents nécessaires au traitement de votre demande Carte Vitale.

Une fois que votre demande a été approuvée, cela peut prendre jusqu’à cinq semaines pour que vos droits apparaissent comme «actifs». Il est donc conseillé de commencer le processus à l’avance pour compenser cette période ou d’obtenir une mutuelle santé comme Samassur pour couvrir le délai. Cela prendra encore environ quatre semaines pour que la Carte Vitale arrive. En attendant, vous pouvez accéder à vos droits de santé en présentant une copie de la lettre d’attestation fournie par CPAM.

Qu’est-ce qu’une Carte Vitale?

La plupart des gens pensent qu’une carte vitale leur donne accès aux soins de santé en France. Ce n’est pas vrai. Et pourtant, tout le monde en veut un. En réalité la carte vitale facilite vos remboursements et vous évite d’avancer de l’argent pour vos soins de santé.

Avant de pouvoir avoir une carte vitale, vous devez être dans le système de santé français et vos droits en matière de soins de santé doivent être activés. Ce sont deux processus distincts. Veuillez-vous assurer que vous êtes dans le système de santé français. Une fois vos droits ouverts, vous pouvez demander une carte vitale.

En outre, vous pouvez ajouter vos bénéficiaires et dépendants à vos droits en matière de soins de santé, c’est-à-dire mari / femme et enfants. Si vous souhaitez ajouter votre partenaire à votre couverture de soins de santé, ils devraient être «inactif», c’est-à-dire dépendre de vous.

Faites une demande d’attestation de couverture sociale

CONSEIL: Comme obtenir la carte vitale peut prendre du temps, demandez toujours une attestation de couverture sociale qui prouve que vous avez accès aux soins de santé en France pendant que vous attendez que votre carte vitale soit traitée.

Notez qu’une carte vitale n’est pas donnée automatiquement une fois que vous êtes dans le système de soins de santé. Vous devez demander et faire un suivi. Si vous attendez qu’ils vous contactent, vous attendrez longtemps. Alors regardons maintenant comment vous pouvez entrer dans le système de soins de santé.

EN PRATIQUE…

Avec la Carte Vitale, vous devez désigner un «médecin traitant» afin d’obtenir le niveau complet de remboursement. Lorsque vous rendez visite au médecin, vous présentez votre Carte Vitale. Le montant du remboursement par l’État est alors crédité directement sur votre compte bancaire.

Pour la plupart des traitements de routine, l’État rembourse environ 70% du coût et parfois beaucoup moins pour certains médicaments et services, selon la nécessité médicale et l’efficacité du traitement ou de la prescription en question. Par conséquent, il est commun pour les résidents de compléter leur couverture de santé avec une mutuelle santé privée supplémentaire, pour fournir le pourcentage des frais qui ne sont pas couverts par l’État.

L’Etat peutcouvrir 100% de tous les frais dans certains cas de maladie de longue durée, appelée Affections de longue durée (ALD).

Les régimes offerts par les assureurs varient. Certaines polices de mutuelle santé complémentaire ne couvrent pas les traitements ou les médicaments qui ne sont normalement pas couverts par l’assurance maladie. Certains régimes offrent une couverture supplémentaire, comme certains remboursements dentaires et optiques. Il est important de faire le tour et de vérifier que la police couvre un niveau de service qui vous convient.

Related Posts

Comments are closed.