Infos pratiques
Appareil auditif : comment bien choisir celui qui nous convient ?

Appareil auditif : comment bien choisir celui qui nous convient ?

Des millions de Français sont touchés par une surdité qui peut rapidement devenir handicapante. Au cours de ces dernières décennies, des progrès considérables ont été réalisés et ont permis de mettre au point des aides de plus en plus performantes. Mais à partir de quand faut-il s’équiper exactement ? Et quel appareil auditif faut-il choisir ?

Faire un bilan auditif

Vous faites répéter les personnes qui vous parlent, vous n’arrivez plus à suivre une conversation, vous montez le son de votre téléviseur, il est temps de faire un bilan de votre ouïe. Cet audiogramme permettra de réaliser un premier diagnostic et d’envisager une prise en charge précoce. Une baisse de l’audition est fréquente chez les individus de plus de 65 ans. Elle est due au vieillissement des éléments neurosensoriels de l’oreille interne.

Quand faut-il s’appareiller ?

Il est nécessaire de s’équiper d’une aide auditive quand la perte d’audition entraîne une gêne dans la vie quotidienne et sociale. Au début, vous essayez de compenser et de vous adapter, mais au fur et à mesure qu’elle s’accentue, cela devient compliqué. Perçues comme inesthétiques et coûteuses, vous reportez souvent l’achat de prothèses auditives. Vous avez tort car votre cerveau s’habitue à ne plus recevoir de sons et à ne plus les interpréter.

Quel appareil choisir ?

Après votre visite chez l’ORL qui a constaté le niveau et les caractéristiques de votre perte d’audition, rendez-vous chez un audioprothésiste. C’est lui qui vous proposera l’appareil le mieux adapté à votre cas en fonction des indications du médecin spécialisé. Il y a sur le marché différents types d’aides auditives :

• avec contours d’oreilles :
Ce sont les plus utilisées. Elles sont solides, faciles à manipuler et disposent d’une autonomie de 10 à 15 jours. On peut y inclure des options et elles s’adaptent à tous niveaux de surdité.
• intra-oculaires : 
Elles se placent dans le conduit auditif. Très discrètes et esthétiques, elles demandent à être manipulées avec précaution. Leur autonomie est de 4 à 5 jours. Elles sont adaptées aux surdités légères et moyennes.
Pour vous faire une idée sur les aides proposées, consultez la page : quel-appareil-auditif.fr.
De nombreux critères entrent en compte dans le choix d’un appareil auditif. Cela dépend de l’anatomie de vos oreilles, de votre niveau de surdité, de votre âge, mais aussi de vos goûts personnels et de votre budget. Demandez conseil à un spécialiste et comparez.

Related Posts

Comments are closed.