Bien être
A propos des piqûres de punaises de lit

A propos des piqûres de punaises de lit

Se réveiller le matin et constater l’apparition de petits boutons rouges le long des jambes et des avant-bras, est une situation alarmante. Plutôt que de penser qu’il s’agit peut-être de piqûres d’araignée, il est préférable de consulter rapidement un médecin. En effet, le diagnostic peut révéler des piqûres d’autres insectes comme des punaises de lit par exemple.

Les étapes de piqûres de punaises de lit : explication

Les piqûres de punaises de lit peuvent se détailler à travers une série d’étapes que réalise l’insecte, en savoir plus sur punaisedelit.fr. Tout d’abord, ce dernier est attiré par la chaleur humaine. Il choisit une zone d’ancrage sèche et généreuse qui lui semble propice à se nourrir. Ensuite, il va procéder à une série de griffes qui va accrocher et pincer la peau pour assurer un positionnement optimal des stylets mandibulaires. Ces derniers vont ensuite s’introduire dans les couches superficielles des tissus conjonctifs de la peau.

À cet instant précis, toute trace de piqûres est inéluctable. La dégradation de la partie superficielle de la peau lors d’une piqûre, demeure le travail intense de recherche d’une fibre sanguine. Les maxillaires indisciplinés de cet arthropode palpent, creusent et fouillent sans relâche. Ce qui va de ce fait, engendrer naturellement une réaction inflammatoire inhérente à la nature intrinsèque de la peau. Après avoir pompé 7 à 13 ml de sang humain, la punaise est repue et retire ses stylets crantés. La plupart du temps, la victime constate que le point central de la ponction est rouge. Autour de celui-ci se forme un halo sanguin plus clair.

Qu’en est-il de leur impact sur la santé humaine ?

La piqûre de la punaise provoque deux réactions sur le corps humain : une remontée de globules rouges des vaisseaux jusqu’à la peau, et une libération de molécules chimiques. Les lésions provoquées par ces hétéroptères sont en général circonscrites aux bas des jambes, et aux avant-bras. Elles peuvent aussi se constater sur les parties du corps dénudées et sur le dos. Certaines personnes souffrent de démangeaisons plus ou moins importantes, tandis que d’autres ne s’en plaignent pas. Il convient de noter que le fait de gratter mécaniquement entraîne une réactivation des terminaisons nerveuses du derme. Ce qui va synthétiser davantage de molécules d’histamine.

Quoi qu’il en soit, les piqûres des punaises ne transmettent pas de maladies infectieuses contrairement aux autres parasites. Toutefois, se faire piquer par cet insecte a un impact sur le bon déroulement du sommeil la nuit. L’individu se sentira fatigué à cause du manque de sommeil. Par ailleurs, certaines personnes concernées par l’invasion des punaises de lit peuvent ressentir le besoin de s’isoler socialement. Pour lutter contre la prolifération de ces parasites chez soi, il est plus prudent de faire appel à un désinsectiseur qualifié.

Related Posts

Comments are closed.