Infos pratiques
5 mythes et des a priori de maux de dos

5 mythes et des a priori de maux de dos

On assimile souvent les maux de dos chroniques à des activités en particulier ou des mouvements répétés. Or ce n’est pas tout le temps le cas ! Peut-être, avez-vous essayé toutes les techniques et conseils pour limiter vos douleurs de dos et vous persistez à avoir mal. Il se peut que vous commettiez des erreurs courantes de maux de dos :

Prendre des médicaments pour le dos : un bon réflexe

Bien que l’utilisation d’un analgésique en vente libre comme l’ibuprofène puisse sembler la façon la plus facile de soulager les maux de dos, vous devez être prudent. L’abus de médicaments peut donner des problèmes d’estomac comme des ulcères gastriques. De plus, si vous prenez constamment des analgésiques, ils ne seront d’aucune aide car votre corps va s’habituer à ce traitement. Enfin, vérifiez bien avec un professionnel de santé les doses à respecter, les quantités et fréquences quotidiennes à prendre.

Alternatives :

Au lieu de médicaments, essayez ces solutions pour le mal de dos sans médicaments :

  • Appliquer un coussin chauffant à température réglable pour relâcher la tension.
  • Essayez la manipulation de la colonne vertébrale par un ostéopathe exclusif spécialisé
  • Administrer un sac de glace pour engourdir les terminaisons nerveuses.
  • Appliquez des analgésiques naturels comme la capsaïcine ou l’arnica
  • Étirez-vous et méditez avec des pratiques de pleine conscience comme le yoga et le tai chi.

Marcher est toujours bénéfique pour le dos

Faux !, Cela est vrai dans certains cas ! En effet, saviez-vous que votre colonne vertébrale peut subir des mouvements et des pressions excessifs en raison de problèmes avec vos hanches, vos genoux, vos jambes et même vos pieds ? Si vous souffrez de maux de dos chroniques et de fatigue musculaire, vous devriez peut-être porter attention à votre façon de marcher. Mais pas que, il se peut que l’origine vienne de vos habitudes de posture et aux blessures musculo-squelettiques que vous avez pu développer sur la moitié inférieure de votre corps. Votre façon de positionné vos pieds et votre foulée, peuvent entraîner un effet comme une légère rotation du fémur qui peut déplacer les hanches, enflammer les articulations et entraîner des douleurs au dos. Donc marcher oui mais correctement !

Regarder son portable devant soi pour éviter les problèmes de nuque

Vous pensez que c’est seulement votre cou qui souffre lorsque vous passez la tête au-dessus de vos épaules et que vous regardez le smartphone dans votre main ? Les études scientifiques ont prouvé que pour une tête moyenne qui pèse entre 4,5 et 5,4 kilogrammes, chaque inclinaison de 15 degrés vers le haut ajoute une pression supplémentaire à votre colonne vertébrale. De ce fait, entraîne une tension, une inflammation et une douleur.

Petite explication : les muscles de votre dos doivent travailler de plus en plus fort pour compenser la force supplémentaire de la gravité en essayant de tirer votre tête vers le bas alors que votre cou compense vers le haut. La solution : faire des pauses si vous textez souvent.

Être inactif et se reposer : faux !

Si vous utilisez la lombalgie comme excuse pour éviter vos exercices quotidiens, vous pourriez vous faire plus de mal que de bien. Les experts recommandent l’activité physique à faible impact comme la piscine par exemple. En effet, c’est un excellement moyen de traiter et de prévenir les douleurs lombaires. Dans un premier temps, cela peut aider à détendre les articulations raides, mais également à augmenter le flux sanguin vers les tissus clés et donc, à étirer et renforcer les muscles du dos et du tronc.

D’autres exercices à faible impact comme la danse, la randonnée pédestre, le vélo et le yoga jouent également un rôle important pour vous aider à maintenir un bon équilibre santé.

Attention lorsque vous soulevez des charges : Lorsque vous portez un excès de poids, surtout au milieu de votre abdomen, votre centre de gravité se déplace et votre dos dépense plus d’énergie pour vous aider à rester debout.

Être bien assis pour éviter les maux de dos

Saviez-vous qu’une assise excessive nuit aussi au dos ? Particulièrement lorsqu’elle est combinée à de mauvaises habitudes de posture (comme s’affaler, etc.), une position assise prolongée peut entraîner un stress supplémentaire sur les vertèbres de la colonne vertébrale ainsi qu’un stress sur les muscles, les ligaments et les tendons voisins.

Si vous vous surprenez à rester assis pendant de longues heures comme au travail, accordez-vous quelques pauses en marchant et en vous étirant. Faites plus d’exercice, tenez-vous debout, asseyez-vous droit, tenez votre appareil mobile à hauteur des yeux lorsque vous l’utilisez et parlez à votre médecin des problèmes musculo-squelettiques potentiels qui pourraient avoir une incidence sur la mécanique de votre corps.

Related Posts

Comments are closed.